France, un malade pas si imaginaire

Il se rappellera que l’on n’est jamais bien servi que par soi-même, qu’il n’y a pas de vengeur par delà les étoiles, et que les occasions perdues ne se retrouvent pas.C’est du moment où le méprisable Béarnais acheta Paris par une messe que la France a abandonné, consciemment ou non, sa politique intérieure et extérieure aux mercantis du Vatican ; la période révolutionnaire qui suivit 1789 ne prouve rien, ainsi que nous le verrons tout à l’heure, contre l’exactitude de cette affirmation.Il est évident que les combats modernes se livrent autant dans le cybermonde que dans le monde réel.Notre contradicteur et néanmoins ami Antonio Fiori, a convaincu et remporté une victoire pour ce projet.Ainsi, aujourd’hui comme dans les années 1990, l’existence d’une telle pénurie de la construction ne paraît pas aller de soi.Cela rend les entreprises suisses compétitives malgré le franc fort, et les salaires nets sont élevés, ce qui contribue à la bonne tenue de la consommation.Chaque jour, à chaque stade de la production, de la transformation, de la fabrication et de la distribution, des produits doivent sortir de leur circuit de commercialisation et d’utilisation initial et sont conduits à la poubelle, à la benne, à l’enfouissement et à l’incinération.En revanche, la Bundesbank ne conteste pas que dans un but de politique monétaire il puisse être légitime pour la BCE de procéder, dans certaines circonstances, à un achat d’obligations publiques.L’histoire allemande n’est-elle qu’un long fleuve tranquille fait de réformes paisibles ?L’erreur faite au démarrage par les partisans de l’euro a été principalement politique.Inutile de revenir sur ces différents points.C’est précisément cette divergence de politiques nationales qui donne de la valeur aux échanges transfrontaliers.

Share This: