Il y a une vie après la sauvegarde

Il l’est aisément et naturellement, n’ayant qu’à ramasser des pensées toutes prêtes et des phrases déjà faites : science, langage, sens commun, l’intelligence entière est à son service.C’est aussi le cas de l’agroalimentaire.Nous soutenons contre le matérialisme que la perception dépasse infiniment l’état cérébral ; mais nous avons essayé d’établir contre l’idéalisme que la matière déborde de tous côtés la représentation que nous avons d’elle, représentation que l’esprit y a pour ainsi dire cueillie par un choix intelligent.On lui dit qu’elle a des colonies ; et elle le croit.Mais plus souvent il jouera d’eux comme d’un instrument ou les manœuvrera comme des pantins.Elle ne le serait pas, elle ne l’aurait pas été, si cet homme n’avait pas surgi.Considérons les principaux procédés par lesquels on l’obtient.Mais, d’autre part, l’individu lui-même n’est pas assez indépendant, pas assez isolé du reste, pour que nous puissions lui accorder un « principe vital » propre. »La répétition ne transforme pas un mensonge en vérité », disait Roosevelt.Tous les jours, je viens dans le quartier.Le mécanisme cérébral est précisément fait pour en refouler la presque totalité dans l’inconscient et pour n’introduire dans la conscience que ce qui est de nature à éclairer la situation présente, à aider l’action qui se prépare, à donner enfin un travail utile.Christian Navlet aime à rappeler cette maxime de Gandhi, »La machine a gagné l’homme, l’homme s’est fait machine, fonctionne et ne vit plus ».

Share This: