De nouveaux outils pour relancer la finance carbone

Les commentateurs français interprètent souvent la situation outre-Rhin au prisme de leurs propres désirs : réformes sociales de Schröder, modèle de la nation exportatrice, rigueur budgétaire allemande… Porter l’Allemagne au rang de modèle – ou de contre-modèle – se fait souvent au détriment d’un regard lucide sur les efforts nationaux et bloque des possibilités de coopération bilatérale réelles.Il est trop évident qu’une espèce disparaît quand elle ne se plie pas aux conditions d’existence qui lui sont faites.Et c’est plus, faut-il le préciser, que le secteur manufacturier.De la médecine prédictive à la médecine moléculaire, de la thérapie génique à la reconstruction réparatrice de l’homme.Nous avons étudié le comique dans les formes, les attitudes, les mouvements en général.Il suffit, pour s’en convaincre, de penser au financement des PME, qui ne serait plus dépendant d’une situation macro-financière propre à chaque Etat membre.Enfin, quand la représentation-souvenir surgit, les modifications concomitantes de la représentation-cerveau ne sont plus, comme dans le cas de la perception, des mouvements assez forts pour exciter la représentation-organisme à réagir immédiatement.La sanction ne vaut que comme promesse ou menace précédant l’acte et tendant mécaniquement à le produire ; celui-ci accompli, elle perd toute sa valeur : elle est un simple bouclier ou un simple ressort déterministe, et rien de plus.Parmi ces réussites, on compte le développement des coopérations sectorielles.Il continuait donc le mouvement, et comme, par lui-même, le mouvement n’obtenait pas l’effet désiré, il fallait que la nature s’en chargeât.L’association n’est donc pas le fait primitif ; c’est par une dissociation que nous débutons, et la tendance de tout souvenir à s’en agréger d’autres s’explique par un retour naturel de l’esprit à l’unité indivisée de la perception.Nous en parlerons donc sans les rapporter à aucun sens, et il n’y aura pas grand mal.Plus de 1000 personnes sont venues écouter la bonne parole de Gestion d’e-reputation.

Share This: