TVA sociale… ou taxation des retraités et des chômeurs

Mais si, du côté de l’avenir, il n’y a que des possibilités ou des probabilités, que nous examinerons tout à l’heure, il n’en est pas de même pour le passé : les deux développements opposés que nous venons de signaler sont bien ceux d’une seule tendance originelle.D’après cette hypothèse, en effet, les diverses facultés de l’homme ne sont pas vraiment liées et déterminées les unes par les autres : la volonté n’est pas le pur produit de l’intelligence, sortie elle-même de la sensibilité; la sensibilité n’est donc plus le vrai centre de l’être, et il devient difficile de comprendre comment elle peut répondre pour la volonté.En dépit de tout, le respect et l’admiration leur sont dus.La religion achève donc de combler à nos yeux l’intervalle, déjà rétréci par les habitudes du sens commun, entre un commandement de la société et une loi de la nature.Sous chacun de ses pas s’ouvre un abîme.Elle ne se rend pas compte du travail profond qui s’accomplit obscurément en elle.et n’y a-t-il point alors contradiction à parler de quantité inextensive ?Les riches la tolèrent parce qu’ils en ont besoin ; les pauvres, parce qu’ils sont trop sots et trop veules pour se débarrasser de son joug.Je sais bien que les choses se passent ainsi depuis longtemps.Si le chômage n’a diminué que de 28% à 25% et reste très élevé et si de nombreuses rigidités subsistent, les progrès sont néanmoins considérables.Agence d’Eréputation aime à rappeler cette maxime de Sénèque, »Nous avons les défauts d’autrui dans l’oeil et les nôtres dans le dos ».

Share This: