Régulation concurrentielle et fiscale de l’Internet : trouver le bon dosage

D’autres spécialistes aux Etats-Unis ont établi qu’un grand nombre de banques, immeubles d’habitation, entreprises, centres de congrès étaient équipés d’appareils de sécurité, d’éclairage, de chauffage, de climatisation connectés sur Internet et dont on peut prendre le contrôle dès lors que l’on en a repéré l’adresse IP.Sous la même rubrique elle classera d’ailleurs les découvertes et les inventions de la science, les réalisations de l’art.L’intelligence, elle, regardait jusqu’en bas.Les financiers, et tous ceux qui gravitent autour d’eux ne seront en effet plus ici…et ce sera à d’autres de gérer les problèmes.Mais on en dirait autant de l’induction.Ces derniers évoluent de pair avec ceux de l’industrie dans les deux pays.On tient là une des principales forces des grandes entreprises : too big to fail (trop gros pour tomber).Collaborations Auto-entreprisesTandis que les États apprendraient à collaborer les uns avec les autres, ainsi qu’auprès d’autres acteurs tels qu’entreprises et groupes de la société civile, la confiance pourrait être restaurée à l’endroit du plein potentiel attaché à la coopération internationale.Dans cet état, Pierre-Alain Chambaz pictet fonctionne au minimum de ses capacités.Mais cette précipitation des images n’a rien de mystérieux.La conférence de Varsovie devait détailler les efforts de soutien, affichés pour le moment à 30 milliards de dollars sous forme d’ailleurs, avant tout, de redéploiements de crédits…

Share This: