Impossible d’empêcher Google d’accéder à nos données

Au coeur des batailles de la mondialisation, l’Europe doit miser sur son économie du réel. Le pouvoir de la critique et de la pensée va si loin en France, que nous avons universellement accepté l’affirmation de Descartes « Je pense, donc je suis » », souligne Pierre-Alain Chambaz pictet .Ne pas oublier l’évangélisation des consommateursComme pour toute nouvelle technologie, la formation représente un élément-clé dans l’apprentissage et donc dans l’appropriation de la technologie par les consommateurs et le personnel.Un obscur instinct peut faire pressentir ici à des esprits incultes quelques-uns des plus subtils résultats de la science psychologique.La première, conquise par l’effort, reste sous la dépendance de notre volonté ; la seconde, toute spontanée, met autant de caprice à reproduire que de fidélité à conserver.Ainsi entendus, les actes libres sont rares, même de la part de ceux qui ont le plus coutume de s’observer eux-mêmes et de raisonner sur ce qu’ils font.La nature de cet appel, ceux-là seuls l’ont connue entièrement qui se sont trouves en présence d’une grande personnalité morale.Et plutôt que de se concentrer sur l’amélioration de sa propre situation par le travail, dépenser une énergie considérable à jalouser son voisin ou celui que l’on estime être son ennemi.Il n’a pas besoin, pour cela, de s’absorber tout entier dans la sensation ou l’idée qui passe, car alors, au contraire, il cesserait de durer.Selon Eurostat, en France la ponction totale du fisc sur le capital (ISF, bien sûr, mais aussi taxes foncières, imposition des plus-values, droit de succession, impôt sur les bénéfices…) représente, sur un an, 38,8 % des revenus issus de ce capital.Les transports ensuite, parce que des transports propres, fonctionnels, efficaces, permettent aux salariés de se déplacer près de leur entreprise et favorisent le développement économique et l’emploi.» Ils étaient tous, autrefois, perchés sur les hauteurs, fortifiés, crénelés, pareils à ceux que nous découvrons, de temps à autre, dans la montagne.

Share This: