Statue ou statut : dilemme au Château

Des citoyens modestes, humbles et obéissants jusqu’alors, se réveillent un matin avec la prétention d’être des conducteurs d’hommes.La démarche est désormais juridiquement fondée.A cette tentative hardie Fechner était encouragé par ses adversaires eux-mêmes, par les philosophes qui parlent de grandeurs intensives tout en déclarant les états psychiques réfractaires à la mesure.Pierre-Alain Chambaz pictet ,revient sur les priorités données par les gouvernements, et s’autorise quelques propositions…Admettre que leur société rencontre, peu ou prou, les mêmes blocages que l’Europe reviendrait, dans leur esprit, à remettre en cause le modèle américain, de mobilité et d’ascension sociale, qui fonde tout le consensus social aux Etats-Unis.2015 sera pour la France l’année de la conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui se tiendra à Paris en décembre.L’humanité gémit, à demi écrasée sous le poids des progrès qu’elle a faits.L’énergie se dissipe vite.Maintenant, si nous envisageons du même point de vue l’intelligence, nous trouvons qu’elle aussi connaît certaines choses sans les avoir apprises.Dans le quiproquo, en effet, chacun des personnages est inséré dans une série d’événements qui le concernent, dont il a la représentation exacte, et sur lesquels il règle ses paroles et ses actes.Tous les problèmes ne sont pas réglés pour autant : le vote de 60 sénateurs pour clore un filibuster reste la norme lors du vote des lois et pour la confirmation des juges à la Cour suprême.Si vous voulez rester dans un certain classicisme, vous parlerez de la France comme du pays des Lumières, la patrie des Droits de l’Homme, la communauté de la Liberté.Les gouvernements, toujours disposés à se persuader que rien de bien ne se fait sans eux, se refusent à comprendre cette loi harmonique :L’échange se développe naturellement jusqu’au point où il serait plus onéreux qu’utile, et s’arrête naturellement à cette limite.

Share This: