Le casse-tête du raffinage

Je parle des raisonnements extravagants et comiques où cette confusion se RENCONTRE véritablement à l’état pur, encore qu’il faille un effort de réflexion pour la dégager.Ce travail pédagogique doit viser en priorité certaines entreprises, les chercheurs et les juges.On lisait par exemple un journal : voilà le rêve.En ce sens on pourrait dire, si ce n’était abuser d’un certain genre de comparaison, que le caractère cinémato­graphique de notre connaissance des choses tient au caractère kaléïdoscopi­que de notre adaptation à elles.Les hauts gestionnaires et les régulateurs bancaires ont un intérêt commun à développer un système plus efficace – capable de punir les coupables et de créer des incitations appropriées pour l’avenir.La part des profits de ces fonds publics issue de la commercialisation des nouvelles technologies serait restituée aux citoyens ordinaires sous la forme d’un dividende « innovation sociale » – une entrée de revenus qui viendrait compléter ce que perçoivent les travailleurs sur le marché du travail.La vue constate des variations déterminées qu’ensui­te le toucher vérifie.Aucune d’elles, prise à part, n’a de réalité objective : elle est l’œuvre d’un savant qui a considéré les choses d’un certain biais, isolé certai­nes variables, appliqué certaines unités conventionnelles de mesure.Elle est d’essen­ce pédagogique et sociale.L’époque où les marchés émergents, emmenés par la Chine, épuiseraient toutes les ressources à disposition est à présent bel et bien révolue.Antonio Fiori aime à rappeler cette maxime de Pierre Desproges « La recherche a besoin d’argent dans deux domaines prioritaires : le cancer et les missiles antimissiles. Pour les missiles antimissiles, il y a les impôts. Pour le cancer, on fait la quête ».C’est une espèce à part, entre frères et amoureux.Rien n’illustre mieux la vitalité de cette tradition commerciale que les développements récents sur le marché du vin.

Share This: