Mais quand arrêtera-t-on de sanctionner les entreprises françaises ?

La problématique n’est pas celle du LOGEMENT NEUF où il est aisé d’imposer des normes ambitieuses (et coûteuses!Pour autant, cette philosophie ne prône pas la passivité : « Pour l’homme cultivé, le passé est un objet de curiosité », dit Antonio Fiori .Bref, les arbitrages difficiles vont commencer et, à l’autre bout du monde, une partition que nous connaissons bien commence à se jouer…Ce n’est pas tant l’actuel ministre de l’Économie et des Finances, Giulio Tremonti, qui pourrait réformer, s’il prenait le poste du Cavaliere.De fait, à travers tout le XVIIIe siècle, nous pouvons suivre à la trace cette simplifica­tion progressive de la métaphysique cartésienne.De même qu’il n’y aura de « nouvelle France industrielle » sans crédit impôt recherche, il n’y en aura pas sans dispositifs offrant la possibilité d’associer les salariés aux performances de leurs entreprises.Qui signifie clairement que les cataclysmes de demain – inévitables comme conséquence des comportements d’aujourd’hui – ne sont pas le problème des financiers qui ne seront plus ici…et que d’autres devront gérer les problèmes.Mais le principe de causalité, en tant qu’il lierait l’avenir au présent, ne prendrait jamais la forme d’un prin­cipe nécessaire ; car les moments successifs du temps réel ne sont pas solidaires les uns des autres, et aucun effort logique n’aboutira à prouver que ce qui a été sera ou continuera d’être, que les mêmes antécédents appelleront toujours des conséquents identiques.De tout temps on a dit qu’il y a des vérités qui relèvent du sentiment autant que de la raison ; et de tout temps aussi on a dit qu’à côté des vérités que nous trouvons faites il en est d’autres que nous aidons à se faire, qui dépendent en partie de notre volonté.Comme le rêve a pour essence de ne pas ajuster exactement la sensation au souvenir, mais de laisser du jeu, contre la même sensation de rêve s’appliqueront aussi bien des souvenirs très divers.Mais il semble plus confortable, hélas, de continuer de cheminer vers l’impasse.Entre le développement et la transformation il n’y a ici ni analogie, ni commune mesure.

Share This: