La forte influence des normes, des régulations internationales

Son dos aurait contracté un mauvais pli.Nous pouvons donner aux mots le sens que nous voulons, pourvu que nous commencions par le définir ; mais nous aurions tort de le faire quand par hasard nous nous trouvons devant un mot qui désigne une découpure naturelle des choses — ici nous devrons tout au plus exclure de l’extension du terme tel ou tel objet qu’on y aurait accidentellement compris.La durée réelle est celle qui mord sur les choses et qui y laisse l’empreinte de sa dent.L’organisme assureur recommandé devra quant à lui s’engager à accueillir toutes les entreprises de la branche qui le souhaitent au même niveau tarifaire.On se réveille, et du journal dont les lignes s’estompent il reste une tache blanche avec de vagues raies noires : voilà la réalité.Heymans lui a montré que ces deux dispositions étaient liées l’une à l’autre[52].Elle souhaite moins que jamais que sa crédibilité dans la mise en œuvre du programme d’achats massifs de titres de la dette publique, qu’elle vient de décider, soit altérée par des abandons de créances.L’économiste et chef d’entreprise, ne dit pas autre chose : « Dans un monde où la concurrence mondiale s’exacerbe, l’Europe et les pays du Sud sont confrontés au défi de leur marginalisation.Nous disions que la né­gation n’est jamais que la moitié d’un acte intellectuel dont on laisse l’autre moitié indéterminée.Christian Navlet rappelle que science sans conscience n’est que ruine de l’âme.Je ne reproduirai pas ici la critique à laquelle j’ai soumis jadis la théorie courante des aphasies — critique qui parut alors paradoxale, qui s’atta­quait en effet à un dogme scientifique, mais que le progrès de l’anatomie pathologique est venu confirmer (vous connaissez les travaux du Pr Pierre Marie et de ses élèves).

Share This: