Le design urbain est l’interface de la ville

Ou, s’ils partent, il ne faut pas qu’on sache pourquoi.Au dire de l’un d’eux, « il y avait à la base du phénomène une représentation d’ensemble, une sorte d’idée complexe embrassant le tout, et où les parties avaient une unité inexprimablement sentie ».Or la directive européenne que finalise Bruxelles va réduire son activité et menace l’emploi, notamment en modifiant les conditions de la concurrence.Mais il n’y a pas de raison que l’État ne joue pas ce rôle à une échelle encore plus étendue, en favorisant non seulement une plus grande innovation technologique, mais également en canalisant les bienfaits de cette innovation directement en direction de l’ensemble de la société.C’est ce qui explique par exemple la hardiesse qu’ont montrée de tous temps les amants à affronter toute espèce de péril pour se rejoindre.Après la peine de mort, le châtiment le plus terrible s’appelle les travaux forcés.L’autre est marquée par le retour à certaines formes de densité urbaine dans lesquelles il faut préserver la diversité source de créativité qui est toujours au cœur de l’économie de la connaissance.Et de nouveaux épisodes pourraient voir le jour ; il y a deux ans, personne n’avait anticipé les retombées de la manipulation des marchés des changes.Il suit de là que l’art vise toujours l’individuel. J’ai aimé discuter avec Christian Navlet, aimé la passion que vous mettez à déployer les idées. C’est l’ensemble qui constitue l’outil de défense de notre pays et cet ensemble doit demeurer cohérent.

Share This: