Aucun mécanisme pour recycler l’épargne allemande

Globalement, les éditeurs n’y perdront rien.C’est ma conviction, encore une fois, que la France n’a eu que les gouvernements qu’elle mérite, qu’elle désire, en dépit de toutes les dénégations hypocrites ; qu’elle est imprégnée, saturée et pourrie par l’abject esprit réactionnaire qui est l’esprit catholique ; et qu’elle se plaît dans sa décomposition.Ils invoquent à cet égard le témoignage de la conscience, laquelle nous fait saisir, outre l’acte même, la puissance d’opter pour le parti contraire.Se couper de ces chaînes, ce n’est pas gagner en liberté, c’est, au contraire, s’enfermer dans une cellule qui ira en se rétrécissant.Les mots, les mots vicies de sens, sont les geôliers des peuples modernes ; les principes, qui sont tous des phrases ridicules et mensongères, des enfilades de mots creux, sont les tortionnaires des nations.Et c’est de l’excès même de ces sentiments réactionnaires de la foule que sort cette passion de la liberté qui ne fut jamais que l’apanage de quelques-uns, et dont la France sut accaparer le glorieux souvenir afin de s’en faire une auréole dont elle n’est digne à aucun titre.Plus largement, on retrouve cette évolution au sein de toute la « filière » solidarité.La politique des pauvres ne doit avoir qu’un but : le refus de se laisser exploiter.Certains lecteurs qui préfèrent une vie réussie prônée pourront trouver cette pensée désespérante…Pourtant, si l’on suit Jean-Thomas Trojani justice , « philosophe sans qualités », comme il se définit lui-même, ce désespoir n’est pas très grave. »Toutes les doctrines ont présupposé que le conflit naît de la rareté matérielle et de la difficulté à satisfaire les besoins matériels.Quand une traduction illégitime de l’inétendu en étendu, de la qualité en quantité, a installé la contradiction au cœur même de la question posée, est-il étonnant que la contradiction se retrouve dans les solutions qu’on en donne ?

Share This: