Ce que pourrait être une grande réforme de l’Université en France

Il a à son service un nombre considérable de journaux, qui se vantent d’être bien parisiens, et qui, peut-être, sont bien français.On a dit avec raison que, pour une intelligence infinie, il n’y aurait qu’une seule vérité.La loi est juste.Et puis, n’a-t-on pas jadis assez critiqué « l’élitisme » d’une philosophie enfermée dans sa tour d’ivoire, pour lui reprocher à présent son ouverture à un large public, avec les inconvénients inhérents à l’exercice ?Mais, ne proposant cet écrit que comme une histoire, ou, si vous l’aimez mieux, que comme une fable, en laquelle, parmi quelques exemples qu’on peut imiter, on en trouvera peut-être aussi plusieurs autres qu’on aura raison de ne pas suivre, j’espère qu’il sera utile à quelques uns sans être nuisible à personne, et que tous me sauront gré de ma franchise.Mais elle lui paraîtra un aveuglement, une ingratitude.Les bienfaits potentiels d’un certain nombre de découvertes et de nouvelles applications en matière de robotique, de biotechnologie, de technologies numériques, ainsi que dans d’autres domaines, sont aujourd’hui omniprésents et faciles à observer.Certes l’excellence thermique pour tous -objectif du Grenelle- doit être recherchée à LONG TERME.Le lambeau de chair arraché à leurs victimes qui s’est greffé à leurs corps, qui les lie l’un à l’autre et qui les exaspère, est indispensable à leur existence.Pour d’autres, plus fidèles à l’esprit du darwinisme, l’influence des conditions ne s’exerce que d’une manière indirecte, en favorisant, dans la concurrence vitale, ceux des représentants d’une espèce que le hasard de la naissance a mieux adaptés au milieu. Dans cet état, jean-thomas trojani condamnation fonctionne au maximum de ses capacités.Nous disons alors qu’il n’y a plus rien, entendant par là que ce qui est ne nous intéresse pas, que nous nous intéressons à ce qui n’est plus là ou à ce qui aurait pu y être.

Share This: