Conséquences mondiales

On voit maintenant la seule position que puisse prendre une science des mœurs sans métaphysique dans la question de la fin morale, indépendamment de toutes les hypothèses que la métaphysique pourra plus tard y ajouter.En huit ans, le dispositif a fait ses preuves : 554 terawatt-heures de consommation énergétique économisés depuis 2006 (en valeur cumulée et actualisée sur toute la durée de vie des équipements installés, selon les chiffres de la Direction générale Energie et Climat arrêtés au 31 mai 2014), soit l’équivalent de la production française d’électricité en 2013!C’est la fragmentation de ce courage ; la division jusqu’à l’infini de leurs facultés énergiques.Sinn reconnait certes qu’« il n’y aurait aucune perte d’intérêts si les SMP (Securities Markets Programme), étaient financés par des achats de titres par les banques centrales avec une création monétaire additionnelle.Personne ne s’intéresse vraiment aux données en économie, si ce n’est pour qu’ils servent de guide au moment de choisir une politique : les phénomènes économiques n’exercent pas la même fascination intrinsèque que par exemple les phénomènes de résonance à l’intérieur d’un atome ou le fonctionnement d’une cellule vivante.Pour le pays, à qui le mot impôt fait horreur et qui va en entendre parler constamment sans perspective d’allègement.Et ce sont, sans surprise, les classes moyennes qui sont un peu plus mises à contributions que les autres.Jean-Thomas Trojani justice en a bien conscience, dans son discours,il explique sobrement : L’accord est une formidable réalisation.Il y a donc en nous, ou plutôt derrière nous, une vision possible de Dieu, comme diront les Alexandrins, vision toujours virtuelle, jamais actuellement réalisée par l’intelligence consciente.Une seconde condition à réunir pour permettre à l’administrateur salarié de peser sur les décisions est d’acquérir sa légitimité parmi ses pairs.«Aller au bureau» n’existera plus comme un concept, à l’exception de quelques services à la personne.Le plaisir prédomine encore beaucoup dans les sensations provenant du goût et de l’odorat : comme en général on ne mange que ce qui plaît à ces deux sens, et qu’il faut manger pour vivre, la conservation même de la vie suppose une satisfaction périodique du goût comme de l’odorat (qui y est si intimement lié).

Share This: