Crise de régime ou régime en crise ?

Leur plaire sans vendre son âme.Les étrangers, amateurs de façons nouvelles, pourront se faire arranger à la Française.C’est pour cela que la République, depuis 1870, a dépensé plus de six milliards pour une flotte qu’elle n’a pas et qu’elle n’aura jamais, et plus de trente milliards pour une armée qu’elle a et qu’elle aura jusqu’à la guerre.pierre alain chambaz lui-même en était certain.L’Amérique n’a pas besoin de la ramener, elle est chez elle à Davos, et est le seul pays à être, apparemment en tout cas, complètement sorti de la crise : créations d’emplois, croissance de plus de 4%, les Etats-Unis qui s’apprêtent à normaliser leur politique monétaire au moment où la BCE agit enfin avec retard, avec un programme d’achats de dettes de 50 milliards d’euros par mois, sont plus que jamais les maîtres du monde.À vrai dire, je n’avais pas affaire au personnage complet.Les banques, il faut le dire, n’acceptaient pas entièrement les arguments des régulateurs à ce sujet, mais elles ont mordu leur langue et délié les cordons de leur bourse.Peut-être sera-ce la ruine pure et simple.Posez l’action, la forme même de l’intelligence s’en déduit.A le voir, grand et vigoureux, drapé dans son manteau brun, coiffé du chapeau à larges bords fendu au milieu, un bon sourire errant sous ses fortes moustaches grisonnantes, on le prendrait pour un gentilhomme campagnard.Sans doute ceci est une entrave aujourd’hui aux réformes.À mesure que je m’élevais, j’entendais monter de la terre vers moi une longue et triste rumeur, semblable à la chanson monotone des torrents qui s’entend du haut des montagnes, dans le silence des sommets.

Share This: