Des banques zombies

Mais c’est d’abord l’Allemagne qu’il faut convaincre, cela implique que dans le domaine budgétaire l’acceptation d’une politique commune mise en œuvre de façon démocratique.Mais le héros ne change pas.Contrairement à une idée encore trop répandue, l’INPI n’a pas pour mission de vérifier la disponibilité juridique d’une marque avant de procéder à son enregistrement.Des initiatives récentes comme le site Internet Zéro-Gâchis incitent également à un certain optimisme en montrant comment la créativité vient au secours des bonnes intentions pour les rendre opérationnelles. »Il faut que tout change pour que rien ne change » : l’adage de e reputation paraît coller comme un gant à l’histoire de la formation professionnelle en France depuis des décennies.On pourra dire que le peuple ne sera pas capable de tirer parti de la situation.Les théories alexandrines, ces trois hypostases dont chacune en contient trois autres, ne seraient plus possibles au XIXe siècle ; et pourtant que de grands esprits elles ont abusés dans des siècles éclairés, et malgré l’érudition philosophique la plus grande qui fut jamais !Mais elle est dans les résultats, non dans la démonstration.C’est à l’occasion des plans de « sauvetage » (qui n’auront « sauvé » au final que les banques françaises et allemandes du défaut périphérique) que les pays créanciers ont imposé leur agenda déflationniste à des pays débiteurs incapables de se financer sur les marchés.A vrai dire, chacun d’elles vit à la manière d’une cellule dans un organisme ; tout ce qui modifie l’état général du moi la modifie elle-même.C’est plutôt une oscillation de la personne entre deux points de vue sur elle-même, un va-et-vient de l’esprit entre la perception qui n’est que perception et la perception doublée de son propre souvenir : la première enveloppe le sentiment habituel que nous avons de notre liberté et s’insère tout naturellement dans le monde réel ; la seconde nous fait croire que nous répétons un rôle appris, nous convertit en automates, nous transporte dans un monde de théâtre ou de rêve.

Share This: