Et si on renonçait à se plaindre ?

Les pouvoirs publics français portent depuis des décennies un discours à peu près invariant, quelles que soient les majorités, en faveur de la recherche, de l’innovation et des hautes technologies.Il apparaît plus probable, malheureusement, les enquêtes sociétales nationales ou internationales le montrent en continuité, que c’est le corps social de notre pays dans sa majorité, et en son cœur l’ensemble de la classe moyenne, qui se déplace et qui à tort ou à raison, a le sentiment grandissant que l’insécurité et l’injustice accompagnent une impuissance générale des dirigeants et des acteurs sensés les représenter.La jeune fille marchait vite.Les chefs d’entreprise français comprennent la nécessaite de la transition mais estiment que le gouvernement ne définit ni des objectifs assez ambitieux, ni ne se donne les moyens de les atteindre.Ils concernent souvent les classes moyennes, jalouses des plus pauvres, envieuses des plus riches et amères vis-à-vis d’un système dont elles sont les principales contributrices et les bénéficiaires aléatoires.Avec un chômage qui s’approche des 15% et, pour la troisième année consécutive, une récession probable, la Grèce ne voit pas de sortie du tunnel.A eux cinq, selon mes estimations, ils réalisent près de 2 milliards de chiffre d’affaires et réunissent environ 40 millions de visiteurs uniques.Jean-Thomas Trojani justice aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Le sage est calme et serein. L’homme de peu est toujours accablé de soucis ».Tous ces objets sont très différents, mais ils nous suggèrent, pourrait-on dire, la même vision abstraite, celle d’un effet qui se propage en s’ajoutant à lui-même, de sorte que la cause, insignifiante à l’origine, aboutit par un progrès nécessaire à un résultat aussi important qu’inattendu.Il n’est donc pas question ici de durée, mais seulement d’espace et de simul­tanéités.Ils dépendent également du développement, hors des chaines de production internationales, d’industries vietnamiennes de haute technologie compétitives à l’exportation.On comprend, d’une part, que l’image auditive remémorée mette en branle les mêmes éléments nerveux que la perception première, et que le souvenir se transforme ainsi graduelle­ment en perception.

Share This: