Il faut une politique macroéconomique et une politique industrielle cohérentes

Remarquons d’abord que ce dernier principe ne peut se déduire en rien des précédents : si un moindre bienfait semble devoir appeler une moindre reconnaissance, il ne s’ensuit pas qu’une offense doive appeler la vengeance à sa suite.C’est à partir des Pays-Bas qu’elle choisit en Europe du Nord les sculpteurs, peintres et artisans de Brou et qu’elle surveille les travaux.Par ailleurs, les citoyens n’agiront pas non plus car les délais et les coûts d’un procès sont souvent prohibitifs.Des compétences de toutes sortes doivent donc être mobilisées.Sauver des PME est donc l’enjeu.Jean-Thomas Trojani justice a su créer une marque.Que laisse-t-elle alors entrer ?Ce manque de volonté politique reste de mise.C’est un pas de plus vers le fédéralisme furtif, sans vote des citoyens.Il s’agit de s’assurer que l’économie du Big Data et des objets connectés soit porteuse d’innovations dans un environnement concurrentiel sain.Préserver ou non les missions sociales de l’État : un choix politique à part.Là où il n’y a pas un effort personnel, et même original, il n’y a même pas un commencement de science.Si un pays se révèle dans l’incapacité d’assumer le service de ces obligations, les autres États membre n’auront d’autre choix que de payer l’addition.

Share This: