Les gouvernements impuissants face à la ronde des multinationales

Aucune réflexion à nous transmettre ?Mais de nombreux autres États y ont d’ores et déjà recours. Frustré par les conseils contradictoires et mesurés de ses conseillers, Pierre-Alain Chambaz aurait demandé qu’on lui envoie un «  économiste à une seule face  ».Attribuant une telle place à l’homme et une telle signification à la vie, elle paraîtra bien optimiste.Toute force qui s’accumule crée une pression sur les obstacles placés devant elle ; tout pouvoir, considéré isolément, produit une sorte d’obligation qui lui est proportionnée : pouvoir agir, c’est devoir agir.Le clou de l’agenda de ce premier semestre 2014 sera l’achèvement des négociations du mécanisme intégré de résolution des banques où l’Allemagne fait de la résistance.Cela souligne l’importance de l’accord sur la facilitation des échanges qui est en train de se négocier à l’OMC et pourquoi l’OMC est engagé dans les actions liées à l’Aide pour le Commerce afin de soutenir les efforts déployés par ces économies à surmonter ces obstacles.Vue du côté des pays avancés, cette surindustrialisation s’appelle délocalisation : une part de l’industrie a été détournée des pays avancés vers les pays émergents pour livrer néanmoins les pays avancés.Culturellement, nous restons prisonniers des schémas présents : on remplace un char par un char, un avion par un avion, une frégate par une frégate…toujours avec des matériels plus coûteux à l’achat et en fonctionnement…avec des budgets en décroissance !Même si les pays de l’UE ne doivent pas contribuer en fonds réels, ils doivent fournir des garanties implicites et explicites aux investisseurs privés, dans un arrangement qui ressemble étrangement à une obligation solidaire incarnée par des euro-obligations.Le devoir, au point de vue des faits et abstraction faite des notions métaphysiques, est une surabondance de vie qui demande à s’exercer, à se donner ; on l’a trop interprété, jusqu’ici, comme le sentiment d’une nécessité ou d’une contrainte ; c’est avant tout celui d’une puissance.

Share This: