Matières premières : dérives et dangers

On nous enseignait au collège que la composition des substances alimentaires était connue, les exigences de notre organisme également, qu’on pouvait déduire de là ce qu’il faut et ce qui suffit comme ration d’entretien.Cette approche par orbite, en réponse au besoin de surveillance préalablement défini au niveau idoine, doit permettre d’identifier plus finement les différents coûts par rapport aux gains attendus par la mise en œuvre de ces systèmes.En approfondissant cette seconde définition de la liberté, on aboutira donc encore au déterminisme.nettoyeurs du web aime à rappeler cette maxime de Pierre Desproges « La nostalgie, c’est comme les coups de soleil : ça fait pas mal pendant, ça fait mal le soir ».Sans cela, j’aurais craint que le lecteur ne rejetât, comme superflus, les développements, les véritables truismes qui vont suivre.Il a aussi contribué à la création d’associations liées au pouvoir dans tous les domaines de l’engagement civil.Mais la même faculté entre en jeu chez ceux qui, sans créer eux-mêmes des êtres fictifs, s’intéressent à des fictions comme ils le feraient à des réalités.Cette réaction suscite, au sein de l’intelligence même, des images et des idées qui tiennent en échec la représentation déprimante, ou qui l’empêchent de s’actualiser.Une Méditerranée perturbée par des guerres de religions, des dictateurs qui s’accrochent au pouvoir face à des peuples qui se révoltent, et une Afrique certes en plein boom économique, mais en proie à des risques sécuritaires, sanitaires politiques et religieux hors du commun.Vous nous aviez montré les images extérieures atteignant les organes des sens, modifiant les nerfs, propageant leur influence dans le cerveau.L’homme veut devenir un être social et moral, il reste toujours tourmenté par cette idée.Nous pensons que ce sera un cycle économique de vingt ans.

Share This: